Agir Mon conseiller ne me recommande pas l’IR…

Pour diverses raisons, il est probable que votre conseiller financier soit réticent à vous recommander des produits IR. Voici trois scénarios possibles et les démarches à suivre:

Scénario # 1

Votre conseiller comprend vos préoccupations. Il est intéressé à approfondir le sujet, mais ne connait pas ce type d’investissement ou n’a pas suffisamment d’informations. Dans ce cas, vous pouvez lui indiquer le site d’Ethiquette. Il y trouvera ainsi de l’information sur les différents produits existant.

Scénario # 2

Il ne souhaite pas discuter avec vous de la possibilité d’investir dans des produits IR. C’est qu’il est probablement gêné par l’un ou plusieurs des éléments suivants :

  • Il n’est tout simplement pas intéressé par le sujet;
  • Il ne comprend pas l’IR et ne souhaite pas approfondir le sujet car cela signifie plus de travail pour lui et/ou un changement dans sa méthode de travail;
  • Il n’a pas le soutien de son institution dans cette démarche IR et sa compensation pourrait être compromise;
  • Il a peur de faire les choses différemment et de perdre ce qu’il a gagné jusqu’ici;
  • Il doit s’aligner avec la culture de son entreprise qui ne s’intéresse pas à l’IR;
  • Il est déstabilisé par le fait que ce soit vous qui lui demandiez quelque chose de précis alors qu’il a l’habitude de conseiller et d’être dans un rôle d’affirmation par rapport au client.

Selon la réaction et la réponse obtenue, essayez d’adapter votre discours. Si votre conseiller vous indique ne pas avoir le soutien suffisant de sa direction, vous pouvez envisager d’envoyer un courriel à cette dernière, en indiquant qu’en tant que client, vous aimeriez que la direction soutienne l’IR et l’intègre dans son offre (voir la Boîte à outils (insérer ici le lien) pour un exemple de courriel pré-rédigé). Vous pouvez également le rediriger vers le site Ethiquette.ca qui présente une grande variété d’études sur l’IR. Il prendra ainsi conscience que l’IR représente un marché en croissance et porteur au Québec ainsi qu’au Canada.

S’il n’est toujours pas intéressé, restez ferme et indiquez-lui que vous allez contacter un autre conseiller financier ou une autre banque pour vous permettre de mener à bien votre projet. Il vous faudra alors recommencer votre démarche depuis le début.

Scénario # 3

Si votre conseiller financier vous explique que les produits d’IR sont trop compromettants pour votre situation financière, qu’ils ne vous apporteront pas un retour sur investissement semblable aux fonds « traditionnels », ou même que vous perdrez de l’argent, c’est qu’il n’est pas au courant des dernières recherches de performance (cf. section rendement) ou des évaluations et analyses menées par des organismes spécialisés tels que Fundata et MorningStar. Ces rapports de performance démontrent qu’en général, les fonds IR affichent des rendements équivalents voire supérieurs à ceux de l’ensemble du secteur. Vous pouvez également lui suggérer une visite du site Ethiquette.ca. S’il n’est toujours pas intéressé, vous devrez alors recommencer votre démarche depuis le début.

Si votre conseiller vous semble désormais confiant dans ses connaissances en IR et souhaite vous soutenir dans cette démarche alors vous pouvez poursuivre votre démarche depuis l’étape Déterminer votre profil d’investisseur et vos valeurs.

En conclusion…

Choisir un placement IR ne signifie pas que vous investirez uniquement dans des entreprises de turbines éoliennes ou dans des coopératives agricoles biologiques. Autrement dit, votre argent ne profitera pas seulement à des organisations « parfaites » sur le plan environnemental et sociétal. La vérité, c’est que la plupart des investissements qui rapportent des intérêts ou des dividendes sont réalisés auprès de grandes entreprises internationales cotées en bourse, suffisamment grandes pour être considérées comme moins risquées par les investisseurs.

Cela n’empêche pas l’IR d’encourager et de soutenir de manière active les entreprises responsables, d’influencer les entreprises moins responsables afin qu’elles comprennent les avantages des bonnes pratiques et choisissent de les adopter, et de promouvoir les entreprises qui, par leur impact direct, souhaitent participer à la résolution de problèmes sociaux et environnementaux. En ce sens, les gestionnaires en IR occupent un rôle de premier plan, puisqu’ils utilisent les droits octroyés par la détention de capital-actions pour engager le dialogue avec les directions d’entreprises et prendre position en faveur d’une amélioration de leur performance ESG. D’ailleurs, certains gestionnaires en IR divulguent de manière très transparente les opinions et les votes exprimés auprès des entreprises dans lesquels ils sont investis. En consultant ces rapports, vous pourrez mieux comprendre pourquoi et comment votre investissement dans un fonds d’IR fait toute la différence par rapport à un fonds d’investissement traditionnel.

Enfin, rappelez-vous que vous êtes l’acteur principal de vos choix d’investissement et que le meilleur moment pour commencer à investir dans votre avenir et celui de la communauté, c’est maintenant !