Agir Qui dois-je contacter? Les spécialistes en investissement : qui fait quoi?

(Cette section a été rédigée en collaboration avec Jacob Securities)

Il y a actuellement un vaste éventail de désignations, de certifications, de titres de compétences et de catégories d’intervenants offrant des services financiers personnels. Il arrive souvent que les particuliers ne soient pas conscients de la complexité des services financiers et manquent des occasions d’obtenir les services qui répondent le mieux à leurs besoins. Connaître les certifications et compétences d’un professionnel financier est l’un des moyens de déterminer ce qui correspond à vos intérêts mutuels.

Les services financiers personnels se divisent en quatre principales catégories :

1. Planification financière
2. Investissements
3. Assurance
4. Autre – comptabilité, conseils en crédit, encadrement financier, etc.

Planification financière

Un planificateur financier vous aide à gérer vos finances en établissant un plan d’action à la mesure de vos besoins et en considérant vos contraintes et vos objectifs. Il abordera avec vous toute une gamme de questions, dont la gestion financière, les assurances et la gestion des risques, la planification des investissements, de la retraite, fiscale et successorale, ainsi que les aspects juridiques.

Un planificateur financier vous aide à gérer vos finances en établissant un plan d’action à la mesure de vos besoins et en considérant vos contraintes et vos objectifs. Il abordera avec vous toute une gamme de questions, dont la gestion financière, les assurances et la gestion des risques, la planification des investissements, de la retraite, fiscale et successorale, ainsi que les aspects juridiques.

La planification financière n’est régie que par un seul organisme gouvernemental au Québec. Dans le reste du Canada, on peut devenir planificateur financier sans formation ou expérience. Au Québec, les planificateurs financiers sont inscrits auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) à moins qu’ils ne fassent partie d’un ordre professionnel exclusif.*

Plusieurs organismes administrent différentes désignations dans le domaine de la planification financière. L’organisme Financial Planning Standards Council (Conseil des normes en planification financière) est l’association de planificateurs financiers la plus reconnue au Canada. Il administre la désignation de planificateur financier agréé. Si une personne est agréée par un organisme, il est généralement possible de vérifier son statut, et de passer en revue et soumettre des plaintes par l’entremise de l’administrateur de ce titre de compétences. Utilisez l’outil Pour mieux comprendre les divers titres de compétence en finances http://www.iiroc.ca/investors/UnderstandFinCert/Pages/default.aspx
de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières pour en savoir davantage sur les différents titres de compétences.

Les planificateurs financiers ne peuvent prodiguer des conseils en matière d’investissement ou vendre des titres, des valeurs mobilières ou des polices d’assurance sans être inscrits auprès des organismes de réglementation appropriés.

* Ordre professionnel des administrateurs agréés du Québec, Ordre professionnel des comptables agréés du Québec, Ordre professionnel des comptables généraux accrédités du Québec et Chambre des notaires du Québec. Ces ordres professionnels ont conclu des ententes avec l’AMF afin que leurs membres puissent se représenter eux-mêmes à titre de planificateurs financiers s’ils répondent aux modalités desdites ententes et aux exigences de l’Institut québécois de planification financière (IQPF).

Investissement

Quiconque vend des titres ou valeurs mobilières ou offre des conseils en matière d’investissement au Canada doit être inscrit auprès de l’organisme de réglementation des valeurs mobilières dans chaque province ou territoire où il offre ces services. À votre institution financière locale, votre représentant du service à la clientèle (auparavant connu sous le nom de caissier) peut vous aider à effectuer vos opérations bancaires, par exemple, choisir un compte bancaire ou une carte de crédit, comparer les différents produits de prêts et d’hypothèque, ou offrir des conseils sur les produits d’investissement à court terme tels les obligations d’épargne et les certificats de placement garanti.

SIDE BAR{Il est important de prendre note que les conseils en matière d’investissement doivent comprendre « l’offre d’une opinion sur la validité, la valeur ou le caractère désirable d’investir dans des titres ou valeurs mobilières en particulier » (Commission des valeurs mobilières de l’Ontario).
Si une personne fournit des renseignements sur un titre ou une valeur mobilière en particulier ou exprime une opinion sur des catégories de titres ou de valeurs mobilières et non des titres ou des valeurs mobilières en particulier, elle n’est pas tenue d’être inscrite.}

Il y a deux types de reconnaissance professionnelle qui permettent de vendre des titres ou valeurs mobilières au Canada :
1. Association canadienne des courtiers de fonds mutuels (ACCFM)
2. Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM)

Les représentants qui vendent des fonds communs de placement sont inscrits auprès de l’Association canadienne des courtiers de fonds mutuels. Ils travaillent au sein d’institutions financières (banques, coopératives de crédit, etc.), de sociétés d’investissements ou de compagnies d’assurances (s’ils détiennent un permis double leur permettant d’exercer dans les secteurs des investissements et des assurances). Ils ont reçu une formation approfondie en stratégies d’investissements et de retraite, mais ne peuvent vendre que des fonds communs de placement.

SIDE BAR {Certains représentants en fonds communs de placement offrent un produit semblable à un fonds négocié en bourse parce qu’ils n’ont pas les compétences nécessaires pour vendre de véritables fonds négociés en bourse. Il s’agit souvent d’un fonds négocié en bourse au sein d’un fonds commun de placement. Les frais en sont plus élevés que le fonds commun de placement sousjacent. Assurez-vous de vérifier auprès de votre représentant si vous achetez un fonds négocié en bourse ou un fonds négocié en bourse au sein d’un fonds commun de placement.}

Les représentants en investissement (parfois appelés courtiers en valeurs mobilières) doivent détenir un permis de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières et leur concession doit en être membre. Les concessions peuvent faire partie d’une grande institution telle une banque ou être indépendantes. Les représentants en investissements sont formés et autorisés à offrir un vaste éventail d’investissements, y compris des actions, des obligations, des fonds négociés en bourse et des fonds communs de placement. Certains représentants en investissement et leurs firmes offrent des conseils ainsi qu’une gamme complète de services tels analyse de marché, recherche de valeurs mobilières et gestion de portefeuille. D’autres agissent plus à titre d’intermédiaires, vendant ou achetant des titres ou valeurs mobilières selon vos directives, mais sans donner de conseils (courtage à commissions réduites). Certains proposent des produits détenus en propriété exclusive autorisés par l’entreprise qu’ils représentent alors que d’autres sont indépendants et peuvent offrir une gamme complète de produits.

Les représentants en investissement peuvent aussi détenir d’autres titres de compétence qui impliquent des secteurs de spécialisation différents. Pour mieux comprendre les titres de compétence et désignations utilisés couramment au sein de l’industrie des services financiers au Canada, consultez le glossaire de titres de compétence financiers http://www.iiroc.ca/investors/UnderstandFinCert/Pages/default.aspx de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières http://www.iiroc.ca/about/Pages/default.aspx. Les titres de compétence et désignations ne sont pas des inscriptions ou des permis. Un conseiller peut utiliser différents titres de compétence et désignations qu’il soit ou non inscrit auprès d’un organisme de réglementation ou en détienne un permis. Consultez votre commission de valeurs mobilières provinciale ou l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières pour vérifier si votre conseiller financier est inscrit ou détient un permis qui lui permet de vous prodiguer des conseils.

SIDE BAR {Quand votre représentant en fonds communs de placement ou en investissements travaille dans une institution qui offre des produits en propriété exclusive, il se peut qu’il reçoive des primes incitatives supérieures s’il vend ces produits plutôt que d’autres produits que l’institution ne détient pas. Votre professionnel en investissement cherchera alors à obtenir la meilleure prime incitative au lieu de protéger vos intérêts}

Assurance

L’industrie de l’assurance est desservie par deux catégories d’intervenants.

Un agent d’assurance est un représentant d’une compagnie d’assurances en particulier. Sa responsabilité envers vous est strictement d’ordre administratif.

Un courtier d’assurance a plus de compétences et peut vous vendre des produits de plusieurs compagnies d’assurances. Un courtier d’assurance a la responsabilité d’agir dans votre intérêt.

Au Canada, vous pouvez acheter une protection d’assurance a) directement d’une compagnie d’assurances; b) d’un agent qui ne représente qu’un seul assureur et qui ne peut offrir que les produits de cette compagnie; c) sur l’Internet grâce à un achat de groupe ou d’association, ou d) par l’entremise d’un courtier d’assurance qui peut vous offrir un vaste éventail de protections de différentes compagnies d’assurances.
(Source : http://www.ibac.ca/Why-Use-A-Broker/Overview.aspx)

Les professionnels du domaine de l’assurance sont des experts chevronnés formés en produits d’assurance individuelle. Ils offrent des conseils et des produits tels assurance vie, assurance invalidité, assurance en cas de maladie grave, assurance de soins de longue durée, assurance accident, assurance hypothèque, et garanties supplémentaires pour soins de santé. Vous pouvez obtenir de plus amples renseignements sur les différents types d’assurance individuelle ainsi que de la formation d’ordre général destinée aux investisseurs en visitant le site de formation des investisseurs de la Commission des valeurs mobilières. http://www.getsmarteraboutmoney.ca/en/managing-your-money/investing/personal-insurance/Pages/Five-types-of-personal-insurance.aspx#.U9pY4yikLKl

Si un agent d’assurance n’est inscrit nulle part ailleurs, il peut toutefois proposer des produits d’investissement limités tels des fonds distincts (une forme de fonds communs de placement comportant des garanties supplémentaires qui est offerte exclusivement par l’entremise de compagnies d’assurances). Quelques fonds distincts axés sur les investissements responsables sont offerts au Canada et n’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre agent ou de votre courtier.

Autre

Vous aurez peut-être besoin de plusieurs autres types de services financiers à différents stades de votre vie. Un comptable ou un commis comptable peut vous aider à préparer vos déclarations fiscales, à faire votre planification fiscale ou à exploiter votre petite entreprise. Un conseiller financier offre souvent une approche plus pratique à la planification financière. Il agit un peu comme un entraîneur personnel pour perfectionner vos compétences financières. Un conseiller en crédit peut vous aider à gérer vos dettes et à améliorer votre cote de crédit. Faites cependant preuve de prudence! N’importe qui peut s’improviser conseiller en crédit. Assurez-vous que votre conseiller en crédit est inscrit à une association auprès de laquelle vous pouvez vérifier son statut et passer en revue les plaintes précédentes à son sujet s’il y a lieu.

Frais

Les conseillers sont rémunérés sous forme de salaire, de commission, de frais ou d’une combinaison de ces méthodes. Si un conseiller est rémunéré sous forme de salaire, le coût de ses conseils est intégré dans les produits que vous achetez. Plusieurs conseillers reçoivent une commission pour chaque produit qu’ils vendent. D’autres perçoivent des frais fixes établis selon un taux horaire ou un pourcentage des actifs dans votre compte.

Conclusion

À moins qu’ils ne détiennent l’une ou des désignations mentionnées ci-dessus, rappelez-vous que les comptables, les avocats, les beaux-frères et Ethiquette.ca n’ont pas les compétences nécessaires pour prodiguer des conseils en matière d’investissement. Vous devriez aussi considérer le fait qu’en raison de restrictions relativement à certaines inscriptions, il se peut que vous n’obteniez pas la gamme complète de produits ou services répondant le mieux à vos besoins et objectifs. Un représentant en fonds communs de placement ne peut vous vendre que des fonds communs de placement et il se peut donc qu’il ne soit pas en mesure de vous informer sur d’autres produits d’investissement qui pourraient mieux se conformer à votre profil et vous aider à atteindre vos objectifs. Il se peut aussi qu’un représentant en investissement ne souligne pas l’importance d’une protection d’assurance. Les investissements responsables vont au-delà des bonnes pratiques écologiques et sociales, privilégiant aussi l’application de pratiques exemplaires dans le secteur de la gestion financière traditionnelle.

Ethiquette.ca vous invite à consulter sa liste de conseillers du secteur des investissements responsables afin de trouver celui qui saura répondre le mieux à vos besoins.

Autres ressources relativement aux spécialistes en investissement

Article de CBC sur la façon de retenir les services d’un conseiller
http://www.cbc.ca/news/business/taxes/5-things-to-check-when-hiring-a-financial-adviser-1.1166888
Explication des titres de compétence financiers par l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières
http://www.iiroc.ca/investors/UnderstandFinCert/Pages/default.aspx
OSC Get Smarter About Money.ca
http://www.getsmarteraboutmoney.ca/en/Pages/default.aspx#.U9LLJ_ldUoM

Cliquez ici pour obtenir la répertoire Ethiquette des conseillers financiers expérimentés en IR