Comment les Fonds Négociés en Bourse intègrent-ils les enjeux de durabilité?

Comment les Fonds Négociés en Bourse intègrent-ils les enjeux de durabilité?

Librement tiré de l’article de Jon Hale, directeur de la recherche en développement durable chez Morningstar. L’article original peut être consulté en suivant ce lien (en anglais)

Avec l’intérêt grandissant pour l’investissement responsable (IR), l’offre de Fonds Négociés en Bourse (FNB) dits « responsables » a littéralement bondi aux États-Unis. Comment ces FNB intègrent-ils les enjeux de durabilité ?

Fonds négociés en Bourse

Un fonds négocié en bourse est un fonds qui détient la même composition d’investissements qu’un indice boursier ou un indice du marché obligataire, et qui est coté en bourse. Bien que les fonds négociés en bourse soient semblables aux fonds communs de placement, combinant comme eux des valeurs afin de pouvoir offrir des portefeuilles diversifiés aux investisseurs, les deux produits affichent aussi certaines différences. Les fonds négociés en bourse axés sur les investissements responsables s’appuient sur la stratégie privilégiant les entreprises au comportement meilleur du secteur (best-in-class) et font parfois appel à l’approche d’exclusion.

Ethiquette.ca

Lancés entre 2005 et 2009, la plupart de ces FNB se sont longtemps concentrés sur des portefeuilles dans les secteurs de l’énergie renouvelable ou de l’eau.

Les choix sont maintenant plus diversifiés. Auparavant limitées à des stratégies telles que : « Énergie propre » ou « Eau », les options disponibles permettent désormais de sélectionner des entreprises ayant mis en place des mesures pour 1) favoriser les enjeux sociaux, environnementaux et de gouvernance (ce que l’on désigne par ESG); 2) réduire leur empreinte carbone ou 3) favoriser l’égalité homme/femme.

 

De nouvelles approches IR pour les indices

Les indices répliqués sont basés sur des approches différentes en matière d’investissements responsables. La première approche évalue la « durabilité » relative de l’entreprise, par rapport aux entreprises concurrentes. Elle vise à mesurer dans quelle mesure cette dernière intègre des critères ESG dans ses méthodes de gestion. Cette approche est similaire à celle utilisée pour établir la note de durabilité Morningstar*. Les deux produits ayant d’abord appliqué ces concepts sont iShares MSCI KLD 400 Social et iShares MSCI USA ESG Select.

La deuxième approche met l’accent sur l’empreinte carbone des portefeuilles. Elle vise à investir dans des entreprises qui polluent peu. Ce groupe comprend, par exemple, les ETF SPDR S&P 500 Fossil Fuel Reserves (sur les actions américaines) ou iShares MSCI ACWI Low Carbon Target (sur les actions internationales).

Enfin, quatre offres nouvellement nées ont comme thème central l’égalité sur le lieu de travail : le SPDR SSGA Gender Diversity Index investit dans des sociétés qui sont les plus performantes dans leur secteur respectif en ce qui concerne la présence de femmes aux postes de responsabilité.

 

Prochaine vague de FNB responsables

La prochaine vague de FNB responsables pourrait faire partie d’une autre approche : l’investissement d’impact. Les portefeuilles de ce type visent non seulement à investir dans des entreprises qui respectent les critères ESG, mais qui cherchent également à avoir des impacts concrets sur des enjeux bien ciblés. Par exemple, l’iShares MSCI Global Impact, lancé en avril 2016, investit dans des entreprises qui cherchent à s’aligner sur les objectifs des Nations Unies pour le développement durable.

La plupart de ces nouveaux FNB restent de taille relativement modeste. Sur les 20 FNB que l’on compte aujourd’hui sur le marché américain, seulement 6 dépassent les 75 millions de dollars d’actifs – un seuil généralement considéré comme minimum pour attirer les grandes plateformes d’investissement.

Point intéressant à noter : trois de ces FNB qui dépassent le seuil de 75 millions ont été développés avec des investisseurs institutionnels, tels que des fonds de pension : un modèle efficace pour amener rapidement un FNB à la « bonne » échelle ! À titre d’exemple, certains ont été créés grâce au fonds de pension Californien pour les enseignants ou au fonds de retraite des employés de l’ONU.

 

Les FNB responsables : un marché voué à croître

Le marché des FNB responsables devrait continuer à croître, tant en termes d’actifs qu’en quantité de produits offerts. D’une part, ces instruments financiers (qu’ils soient responsables ou non, d’ailleurs) sont des options d’investissement assez passives, qui comportent généralement des frais réduits par rapport aux produits classiques du type  « fonds mutuels » (les fameux frais de gestion !). D’autre part la demande pour des options d’investissements responsables devrait continuer de croître – tant chez les investisseurs institutionnels (fonds de pension, fonds souverain, etc.) que chez les citoyens souhaitant avoir un impact grâce à leur économies.

 

* La note de durabilité Morningstar mesure la performance des portefeuilles en matière de gestion des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) par rapport à leur catégorie de référence. Les notes vont de 1 à 5, 5 étant la meilleure note.

 

À propos de l’auteur

menigault_christophe_lo_2014

Christophe Ménigault est Conseiller Principal en Développement Durable et Changements Climatiques chez Deloitte Canada. Christophe a participé à plus d’une trentaine de missions couvrant les enjeux d’investissement responsable, d’audits, de quantification des impacts socio-économiques et environnementaux, et d’accompagnements stratégiques aux entreprises au Québec et dans le monde.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>