Entrevue avec Angela Iermieri, planificatrice financière, Desjardins

Entrevue avec Angela Iermieri, planificatrice financière, Desjardins

À titre de planificatrice financière, à qui conseillez-vous un CELI ?

Le choix du véhicule de placement doit être fait en fonction de son objectif. Voici quelques exemples de personnes qui pourraient tirer profit du CELI :

1- Les personnes qui veulent épargner pour un projet à moyen ou à long terme
Le CELI est bien plus qu’un simple compte d’épargne. C’est un outil avantageux pour les personnes qui souhaitent mettre de l’argent de côté pour un projet à réaliser dans 3 ou 5 ans. Sa flexibilité permet de retirer les sommes amassées en revenus sans imposition, ils deviennent ainsi un surplus net à mettre sur le projet.

2- Les personnes qui ont maximisé leur REER
Ici, le CELI s’adresse aux personnes qui ont contribué le maximum à leur REER. Ce sont des personnes qui accumulent un surplus d’épargne et souhaitent investir. Elles recherchent un véhicule de placement qui leur permet d’investir à l’abri de l’impôt. Le CELI est alors l’option toute indiquée pour elles.

3- Les personnes retraitées
Les personnes retraitées ont probablement été les plus ravies de l’arrivée du CELI. Si elles n’ont plus de droit de cotisation au REER, et désirent continuer à investir, le CELI est tout indiqué pour elles. De plus, les revenus gagnés du CELI ne s’additionnent pas à leur revenu de retraite, ne les pénalisant pas ainsi d’une partie de leurs prestations gouvernementales : le supplément de revenu garanti pour les retraités à revenus modestes ou la pension de sécurité de la vieillesse pour ceux à revenus plus élevé.

4- Les jeunes et les gens à revenus modestes
Je croise souvent des jeunes en début de carrière très motivés à cotiser à leur REER. Il est certes avantageux de commencer à cotiser tôt – on ne le dira jamais assez -, mais pour un jeune de 18 ans (âge requis pour se prévaloir du CELI) qui occupe son premier emploi, l’option CELI est souvent la plus avantageuse.

En effet, avec un salaire de moins de 30 000 $ par année sur lequel un jeune paie peu d’impôts, il n’aura pas ou très peu d’économie d’impôt s’il cotise à son REER. Par contre, l’argent placé dans son CELI génèrera des revenus qui ne seront pas imposables. Quand son salaire sera plus élevé, il pourra choisir de retirer les sommes du CELI pour investir dans son REER. Et il ne perdra rien puisqu’il accumulera tout de même des droits de cotisation au REER.

Certes, l’offre de produits IR est moindre que dans les produits traditionnels, mais croyez-vous qu’il y a assez de choix pour bien planifier son avenir tout en intégrant cette préoccupation?

Tout à fait. Il existe une vaste de gamme de produits financiers qui intègrent l’IR et qui offrent les mêmes perspectives de rendement que les produits d’investissement traditionnels. Desjardins offre une gamme de fonds commun de placements, dont les portefeuilles Sociéterre, ainsi qu’un Placement garanti lié aux marchés PrioriTerre. Il est également possible de construire un portefeuille en sélectionnant des titres, tel que des actions ou des obligations d’entreprises qui répondent aux critères ESG de l’investisseur, dans un REER ou un CELI autogéré, via la filiale de courtage en ligne ou par le biais d’un conseiller en placement.

Les produits suivants de Desjardins, axés sur l’investissement responsable, sont-ils admissibles au REER ou au CELI ?

      Fonds                                                                                REER                      CELI

Fonds Desjardins SociéTerre Environnement                     Oui                          Oui

Portefeuilles SociéTerre  (il y en a quatre)                           Oui                          Oui

Le Placement garanti lié au marché PrioriTerre                 Oui                          Oui

Desjardins capital régional et coopératif                              Non*                        Non*

*Le capital régional et coopératif de Desjardins permet de participer à la croissance économique du Québec en supportant le développement d’entreprises québécoises, mais n’est admissible ni au REER ni au CELI. Le gouvernement du Québec offre toutefois un allègement fiscal grâce à un crédit d’impôt équivalant à 45 % du montant investi (contribution annuelle maximale de 3 000 $).

Il existe d’autres produits d’investissement responsable exclusifs à Desjardins offerts par la Caisse d’économie Solidaire.

Pour en savoir plus sur l’approche d’investissement responsable de Desjardins, consultez :

L’approche IR des produits de DSP

Page éducative sur l’IR


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>