Le bien-être des animaux de ferme au programme des investissements

Le bien-être des animaux de ferme au programme des investissements

L’Indice de référence d’affaires sur le bien-être des animaux de ferme a été établi en 2011 dans le but de catalyser l’intérêt des investisseurs conventionnels envers le bien-être des animaux de ferme.

Il consiste en un étalon annuel qui mesure la façon dont les grandes entreprises dans le secteur de l’alimentation gèrent le bien-être des animaux de ferme. L’étalon évalue les entreprises selon les renseignements qu’elles publient quant à leurs politiques sur le bien-être des animaux, à leurs processus de gouvernance et de gestion, à leurs objectifs connexes au bien-être des animaux de ferme, à leurs processus de gestion de la chaîne d’approvisionnement, à leur engagement envers la promotion du bien-être des animaux de ferme dans l’ensemble de l’industrie de l’alimentation et à leur rendement à cet effet.

En 2013, l’indice a évalué 70 entreprises œuvrant dans trois sous-secteurs de l’industrie de l’alimentation à travers le monde, soit des détaillants en alimentation et des sociétés spécialisées dans le commerce de gros de produits alimentaires, des restaurants et des bars, et des producteurs de denrées alimentaires. La conclusion la plus importante avait trait au fait que la gestion du bien-être des animaux de ferme demeurait relativement sous-développée. Alors que plus de 70 % des entreprises évaluées par l’indice reconnaissaient que le bien-être des animaux de ferme représentait une problématique sur le plan des affaires, seulement 56 % d’entre elles avaient instauré une politique formelle sur le bien-être des animaux de ferme, à peine 39 % décrivaient l’omission d’une approche au bien-être des animaux de ferme par leur conseil d’administration ou leur haute direction, et 41 % avaient publié des objectifs relativement au bien-être des animaux de ferme.

L’indice de 2013 a cependant relevé certains signes de progrès encourageants. Par exemple, le nombre d’entreprises ayant instauré une politique formelle sur le bien-être des animaux de ferme est passé de 46 % à 56 % depuis le calcul du premier indice en 2012. De façon semblable, le nombre d’entreprises ayant établi des objectifs relativement au bien-être des animaux de ferme a augmenté de 26 % à 41 % alors que le nombre d’entreprises ayant publié des rapports sur leur rendement à cet effet a grimpé de 19 % à 30 %.

Changer la perception des investisseurs

Au cours des deux dernières années, nous avons tenu des discussions approfondies avec les investisseurs européens et nord-américains à propos du bien-être des animaux de ferme. Durant cette période, nous avons constaté beaucoup plus d’intérêt envers les implications du bien-être des animaux de ferme sur plan des investissements, cet intérêt étant suscité par la sensibilisation de plus en plus forte au cas d’affaires (par exemple, menace de réglementation, étiquetage de produits, demande des consommateurs, campagnes d’organismes non gouvernementaux) afin que les entreprises puissent être axées davantage sur le bien-être des animaux de ferme. L’Indice de référence d’affaires sur le bien-être des animaux de ferme a contribué à cette tendance en offrant aux investisseurs un outil leur permettant de faire la distinction entre les entreprises affichant un rendement élevé et celles présentant une faible performance ainsi que des assises solides pour prendre contact avec les entreprises et susciter leur engagement et pour tenir compte du bien-être des animaux de ferme dans leurs décisions d’investissement.

Plusieurs investisseurs intègrent maintenant le bien-être des animaux de ferme dans leurs processus d’investissement. Certains le font directement en analysant les risques, possibilités et facteurs de valeur connexes au bien-être des animaux de ferme pour les entreprises où ils investissent. D’autres utilisent l’indice pour mesurer la capacité des entreprises de gérer les questions ayant trait au bienêtre des animaux de ferme de façon particulière ou y ont recours afin de mesurer plus largement la qualité de la gestion des risques et les systèmes de gestion de la chaîne d’approvisionnement des entreprises. Enfin, d’autres investisseurs utilisent l’indice comme outil d’engagement afin de soumettre des demandes spécifiques aux entreprises (par exemple, en les invitant à améliorer certaines de leurs pratiques de gestion) ou de comprendre comment certaines entreprises ont réussi à se positionner comme chefs de file au sein de l’indice.

Remarques de clôture

Alors que le bien-être des animaux de ferme demeure une question relativement nouvelle pour les investisseurs, tout semble indiquer que les investisseurs commencent à reconnaître les risques d’affaires que présente le bien-être des animaux de ferme et encouragent les entreprises à améliorer leur gestion des risques et possibilités connexes au bien-être des animaux de ferme. Nous entrevoyons l’avenir avec optimisme alors que de plus en plus d’investisseurs commencent à se pencher de façon plus ciblée sur le bien-être des animaux de ferme, ce qui devrait motiver davantage les entreprises à améliorer leurs pratiques et processus et, en revanche, contribuer à des améliorations importantes sur le plan du bien-être des animaux de ferme dans l’ensemble de l’industrie alimentaire.

darren Darren Vanstone est chef, Engagement d’entreprise au chapitre canadien de la Société pour la protection des animaux où il aide les entreprises à aborder les questions portant sur le bien-être des animaux au sein de leurs chaînes d’approvisionnement. M. Vanstone possède une vaste expérience dans les industries du détail, de l’épicerie et des services alimentaires. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec lui directement à darrenvanstone@worldanimalprotection.ca ou visiter le site www.worldanimalprotection.ca
Rory Le docteur Rory Sullivan est expert-conseil pour l’Indice de référence d’affaires sur le bien-être des animaux de ferme. M. Sullivan est aussi un expert de renommée internationale en matière d’investissement responsable et l’auteur de l’ouvrage intitulé Valuing Corporate Responsibility: How Do Investors Really use Corporate Responsibility Information? (La valeur de la responsabilité d’entreprise : Comment les investisseurs utilisent-ils vraiment les renseignements sur la responsabilité d’entreprise?) (Greenleaf Publishing, 2011).
L’Indice de référence d’affaires sur le bien-être des animaux de ferme est appuyé par la Protection mondiale des animaux de ferme et la Société pour la protection des animaux. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.bbfaw.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>