OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les obligations communautaires du Cinéma du Parc : une opportunité pour investir dans un cinéma de quartier indépendant

L’émission d’obligations communautaires permet aux organismes à but non lucratif de mobiliser de nouvelles sources de capitaux privés auprès de leur communauté de soutien, d’assurer leur développement et de renforcer leur ancrage territorial. Elles sont proposées à la communauté sans intermédiaire et constituent un modèle de financement participatif pair-à-pair, qui permet aux citoyens d’investir leur épargne dans des projets qui leur tiennent à cœur. Les obligations communautaires du Cinéma du Parc sont une opportunité pour investir dans un cinéma de quartier indépendant.

Cet article est le troisième d’une série de 4 témoignages d’entreprises qui émettent actuellement des obligations communautaires dans le cadre du projet-pilote porté par le TIESS (Territoires innovants en économie sociale et solidaire).

Les obligations communautaires sont des titres de créances et ont des caractéristiques semblables à toute obligation soit : une valeur nominale, une échéance, une rémunération (taux d’intérêt) etc. Elles sont accessibles à tout type d’investisseurs, mais peuvent être émises uniquement par des organismes à but non lucratif.

Utilisées avec efficacité depuis plusieurs années en Ontario, notamment par le Center for Social Innovation (CSI) ou encore Solar Share à Toronto, et à plus petite échelle au Québec, elles sont encore peu connues et sous-exploitées. C’est pourquoi le TIESS, organisme de liaison et transferts en innovation sociale, suit et documente le processus d’émission de 4 entreprises-pilotes afin d’élaborer des outils qui permettront le déploiement de cette nouvelle avenue de financement et d’investissement solidaire.

Le Cinéma du Parc

Le Cinéma du Parc, véritable institution cinématographique montréalaise, met en valeur le 7ème art sous toutes ses formes et propose un cinéma alternatif riche en diversité. Il se démarque dans l’écosystème culturel cinématographique avec des projections de films exclusifs, une programmation de documentaires inusités, l’organisation de rétrospectives thématiques consacrées aux plus grands cinéastes et des festivals organisés par les communautés culturelles montréalaises.

Depuis janvier 2013, les cinémas du Parc et Beaubien, deux entreprises d’économie sociale, sont administrés conjointement par des organismes à but non lucratif. Cette codirection permet de diversifier les sources de revenus et de capitalisation et de maximiser l’utilisation de ressources communes. Bien implantés dans leurs environnements, les cinémas du Parc et Beaubien contribuent tous deux à la vitalité économique, sociale et culturelle de leurs quartiers de Montréal et du Québec.

Implanté dans le quartier Milton-Parc, à quelques pas du centre-ville, le Cinéma du Parc offre une expérience-client singulière en misant la qualité de la programmation et le lien avec ses spectateurs.

Afin de maintenir une expérience cinématographique de qualité aux 165 000 visiteurs annuels, des rénovations étaient indispensables. Une première vague d’investissement au Cinéma du Parc a permis en 2013 de moderniser les équipements de projection (format DCP) et d’améliorer la qualité́ d’écoute des films (écrans plus grands et nouveaux systèmes sonores).

Une 2ème phase de modernisation est aujourd’hui nécessaire. La priorité :  le changement des fauteuils de deux des trois salles de cinéma. Suivront le réaménagement de l’accueil, le changement des revêtements au sol et l’installation d’une signalétique électronique. Le budget global de ces travaux qui seront réalisés sur 2 ans, est évalué à environ 460 000$.

 

Une opportunité d’investissement pour les amateurs du cinéma. La campagne en bref.

Pour compléter le montage financier de ce projet de modernisation, le Cinéma se tourne vers sa communauté de soutien, vers des investisseurs amateurs de cinéma. Le Cinéma du Parc cherche à lever 100 000$ par l’émission de 200 d’obligations d’une valeur de 500 $ chacune (avec un maximum par souscripteur de 10 000$). Les obligations ont un terme de 5 ans, elles sont non rachetables avant terme mais sont transférables (après 3 ans), et offre un taux d’intérêt annuel de 2%. Lancée le 1er novembre dernier, la campagne prend fin le 31 janvier 2017.

Pourquoi émettre des obligations communautaires ?

Mobiliser du financement et compléter un montage financier

Émettre des obligations communautaires constitue pour le Cinéma du Parc une manière de mobiliser de nouvelles sources de financement, de compléter le montage financier et de consolider la viabilité du Cinéma du Parc en rendant possible les travaux de modernisation.

Consolider une communauté 

C’est aussi l’opportunité pour le Cinéma du Parc, qui vient de fêter ses 10 ans depuis sa réouverture comme salle indépendante présentant des films d’art et d’essai, de consolider sa communauté de soutien. C’est une opportunité offerte aux citoyens et amateurs de cinéma de s’investir et s’impliquer différemment dans son cinéma de quartier.

 

Vous êtes intéressés ?

Pour plus d’informations sur les obligations communautaires du Cinéma du Parc :

Visitez le site internet : http://cinemaduparc.com/fr/obligations et communiquez avec la Corporation du Cinéma du Parc

a/s Mario Fortin

6100 – 3575, avenue du Parc

Montréal (Québec), H2X 3P9

obligations@cinemaduparc.com

 

A propos du TIESS

Organisme de liaison et de transfert en innovation sociale (OLTIS) reconnu par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI), le TIESS repère, inventorie, éclaire et systématise les innovations expérimentées par les entreprises et les organisations de l’économie sociale afin d’en favoriser la diffusion et l’appropriation. Il permet de réaliser un transfert de connaissances pratiques et théoriques et contribue au développement des territoires du Québec

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>