Les Obligations vertes de CoPower : investir dans un Québec plus vert

Les Obligations vertes de CoPower : investir dans un Québec plus vert

Plus tôt cette année, deux obligations vertes ont été émises au Québec, chacune représentant une innovation importante.

Le gouvernement du Québec a émis sa première obligation verte le 24 février dernier, une émission de 500 millions de dollars payant 1,67% par année et dont le capital sera utilisé pour financer des projets d’infrastructure publique durable. Comme la plupart des obligations vertes gouvernementales, celles du Québec étaient accessibles uniquement pour les  investisseurs institutionnels majeurs et ont été entièrement achetées le jour même où elles ont été mises en vente.

La semaine suivante, CoPower a rendu 20 millions de dollars de ses obligations vertes disponibles pour tout investisseur canadien. Nos obligations offrent un retour de 5% par année sur un investissement de cinq ans et représentent la première opportunité pour les particuliers québécois d’investir dans des projets d’énergie propre près de chez eux.

La démarche est simple. Les investisseurs achètent des obligations vertes CoPower et les fonds ainsi recueillis aident à financer des projets d’énergie propre et d’efficacité énergétique à travers le Canada, comme des rénovations DEL et des panneaux solaires sur les toits. Ces projets génèrent des revenus stables provenant de la vente d’énergie propre ou en économie d’énergie. Ce modèle unique permet aux investisseurs d’obtenir des rendements avantageux tout en offrant le financement de projets recherché par les promoteurs d’énergie propre.

Investir dans une solution d’énergie propre conçue au Québec

En tant qu’entreprise avec des racines montréalaises, nous avons été particulièrement fiers en mai dernier d’annoncer les premiers projets québécois visant à soutenir les obligations vertes CoPower: un portefeuille de projets résidentiels de chauffage et de refroidissement géothermiques.

C’est intéressant de réduire les émissions de carbone un projet d’énergie propre à la fois, mais le financement obtenu par l’entremise des obligations vertes est plus puissant lorsqu’il stimule la croissance des industries de l’énergie propre. C’est pourquoi nous sommes fiers du rôle de catalyseur que nos obligations jouent pour soutenir l’industrie géothermique québécoise.

L’histoire commence avec Marmott Énergies, une entreprise Montréalaise connue pour avoir lancé un modèle innovant appelé « géothermique en tant que service», semblable au « solaire en tant que service » employé par des entreprises comme SolarCity, ayant popularisé les toits solaires résidentiels aux États-Unis.

Le défi que Marmott se propose de relever réside dans le fait que la technologie géothermique reste prohibitivement coûteuse pour le propriétaire moyen, souvent au-delà de 30 000 $ pour l’achat du matériel et son installation. Malgré des économies impressionnantes d’énergie et de coûts d’exploitation pendant la durée de vie du projet (qui peut être de 20 ans ou plus), le coût initial est souvent difficile à justifier dans le budget d’un ménage.

Marmott change tout cela. Plutôt que de vendre des systèmes à 30 000 $, la société installe, possède et entretient la technologie, permettant aux propriétaires de payer des frais mensuels fixes pour les services de chauffage et de refroidissement. Ces paiements remplacent les coûts de chauffage et réduisent les factures d’énergie associées au refroidissement. En d’autres termes, Marmott agit comme votre propre fournisseur d’énergie dans votre sous-sol.

Les modèles innovants comme Marmott exigent un financement tout aussi innovant, et c’est là que les obligations vertes de CoPower entrent en jeu. Votre investissement offre à Marmott le financement nécessaire pour prendre en charge les coûts initiaux de l’installation et de l’équipement, leur permettant ainsi d’offrir leurs services à plus de maisons à travers le Québec.

Sortir le mazout des maisons du Québec

Le Québec peut se vanter d’avoir des sérieuses qualifications vertes, avec 99% de son électricité générée par des centrales hydroélectriques qui produisent de l’énergie propre. Il est donc surprenant pour beaucoup d’apprendre que près de 300 000 foyers, environ 13% de la province, se servent toujours de systèmes de chauffage au mazout particulièrement polluants.

Nous croyons que les systèmes géothermiques résidentiels que nos obligations vertes financent peuvent jouer un rôle important pour aider le Québec à atteindre son objectif ambitieux d’une réduction de 40% de la consommation de produits pétrolifères d’ici 2030. L’impact combiné du portefeuille unique de projets géothermiques CoPower a déjà financé s’élève à 186 tonnes de CO2 évitées annuellement.

Mieux encore, en employant des stratégies de financement créatives et en soutenant de nouveaux modèles commerciaux, nous pouvons atteindre ces objectifs et ainsi créer des opportunités profitables pour les investisseurs, les propriétaires, les entreprises et la planète.

Les obligations vertes de CoPower offrent jusqu’à 5 % d’intérêt annuel et sont disponibles sur la plateforme en ligne de CoPower ainsi que par l’entremise de certains courtiers et conseillers financiers. Devenez un investisseur en énergies propres en visitant https://copower.me/fr/.

Biographie de David Berliner, auteur de l’article : David est co-fondateur et PDG de CoPower. Auparavant, il a travaillé chez Inerjys, une société d’investissement en énergie propre. David a été co-président fondateur du groupe Leaders émergents de l’Association des industries solaires du Canada et a été nommé « Leader solaire émergent de l’année » en 2013. David est titulaire d’une maîtrise en administration publique de l’Université Columbia et d’un baccalauréat en sciences de l’Université de Toronto.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>