L’investissement durable : les cinq raisons qui vous retiennent !

L’investissement durable : les cinq raisons qui vous retiennent !

Image blogue 22 mars

 

 

 

 

 

 

La ligne est parfois très mince entre la salade et le hamburger, entre l’entrainement et le film de l’heure sur Netflix, entre le vélo et la voiture, entre une cigarette de plus et sa dernière cigarette. Entre la famille, le boulot, les loisirs et tout ce qui remplit amplement notre emploi du temps, nous ne prenons pas toujours le temps de nous arrêter pour réfléchir aux raisons qui nous poussent à opter, ou non, pour telle ou telle autre option.

Dès son lancement, en septembre 2014, Ethiquette s’est donné pour objectif de mieux comprendre les principaux facteurs qui amènent les citoyens à choisir ou non l’investissement socialement responsable (ISR) – aussi appelé investissement durable ou investissement éthique. Cette réflexion, au final, nous a permis de cibler les grands défis que doit surmonter l’ISR à notre époque pour maximiser sa portée et ses impacts sociaux et environnementaux au Québec et ailleurs.

Lorsque l’occasion nous est donnée, nous continuons à questionner les citoyens sur ces raisons qui les séparent de l’investissement responsable. En ce début de printemps 2016, nous avons eu l’occasion de réunir un groupe de 20 participants (vraisemblablement suffisamment intéressés par l’ISR pour sortir du lit et nous rencontrer à 7h30 du matin, avant le travail !) qui ont accepté de répondre à nos questions. Parmi l’ensemble de ses personnes bien motivées, une seule possédait déjà des produits d’ISR !

À l’issue de la rencontre, les participants ont identifiés cinq principales raisons qui les freinent lorsque vient le temps d’investir dans des produits d’ISR :

  1. Manque de fonds : 6 participants ont dit manquer d’argent pour épargner suffisamment;
  2. Manque de connaissance: 8 participants ont dit ne pas connaître suffisamment les options et les types de produits d’ISR disponibles;
  3. Mesure de l’impact difficile : 2 participants ont dit ne pas être en mesure d’évaluer le véritable impact de l’ISR;
  4. Incertitude du rendement : 2 participants ont dit être incertains quant au rendement des produits d’ISR par rapport aux produits conventionnels;
  5. Peu de produits disponibles : 3 participants ont dit ne pas trouver de produits disponibles qui conviennent à leurs besoins.

Plusieurs autres préoccupations ont également été soulevées lors de la rencontre : transparence (où va l’argent ?), diversification du risque, disponibilité de produits qui excluent les combustibles fossiles, accessibilité de l’information, etc.

Bien que notre échantillon soit très limitée, les freins identifiés sont néanmoins assez représentatifs des réticences des québécois(e)s en matière d’ISR. Cela dit, bonne nouvelle, Ethiquette a déjà répondu à la majorité de ces préoccupations sur son site web. Allez y jeter un coup d’œil !

Et vous, qu’est-ce qui vous retient ?

Partagez vos commentaires ou envoyez-nous un courriel à info@ethiquette.ca.

 

Note: Tous les commentaires doivent être approuvés, ce qui peut occasionner un court délai avant la publication. Merci de votre compréhension.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>