Printemps silencieux

Printemps silencieux

Le saviez-vous?

C’est en 1962 que Rachel Carson rédige une série de trois articles sous le titre ‘Silent spring’, qui parurent dans The New Yorker.

Dans ces articles, elle accusait certains pesticides d’être dangereux pour les oiseaux et pour l’homme. Rachel Carson a témoigné devant le Congrès après la publication de son livre, qui aurait contribué à lancer le mouvement écologiste dans le monde. Il a eu une très forte influence aux États-Unis, où il a poussé les élus à établir de nouvelles lois sur l’autorisation des pesticides.

En sonnant cette alarme et en offrant une critique intégrant des arguments implacables contre les pesticides chimiques: Le pouvoir économique était désormais reconnu pour son rôle potentiel dans la résolution des problèmes sociaux. Suite à ces parutions, des enjeux majeurs, comme les droits des noirs, la production d’armes et la guerre au Vietnam, amenèrent les actionnaires à faire pression sur les entreprises impliquées, tels que Eastman Kodak, Dow Chemical et Honeywell.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>