Une rencontre décevante chez mon conseiller financier

Une rencontre décevante chez mon conseiller financier

Propos d’une citoyenne

 

Je me suis prêtée à un jeu dernièrement. J’ai réussi à mettre 5000 $ de côté et j’ai décidé de l’investir prudemment dans un certificat de placement garanti (CPG). Alors, privilégiant la consommation locale en toute chose, il était naturel que je me tourne vers les institutions financières locales bien ancrées dans notre belle province.

Il faut dire que l’expérience était intrigante. Je vous dis pourquoi :

Les deux institutions m’ont d’abord interrogé sur mon horizon de placement, ma tolérance au risque et même sur mes projets futurs, ce qui va de soi. Sans autre question, elles m’ont ensuite offert des produits garantis supposés combler mes besoins d’investissement. Vraiment?

En fait, aucune de ces institutions ne m’a interrogé sur mes besoins au-delà des critères strictement financiers. J’ai une sensibilité particulière, par exemple, envers les compagnies où les travailleurs sont victimes d’abus, sans choix, ni droits. Je ne dois pas être la seule! On se souvient tous de l’effondrement d’une usine au Bangladesh, où quelques 380 travailleurs ont connu une mort horrible. Il se trouve que cet incident a mis dans l’embarras la compagnie Loblaw qui s’approvisionnait auprès de ce fournisseur pour sa division Joe Fresh.

En plus des droits des travailleurs, je préfère également ne pas supporter des fournisseurs d’énergies fossiles. Même si j’avoue avoir encore besoin de leurs services, j’aurais grandement apprécié qu’on me propose d’autres avenues, comme la possibilité d’appuyer des compagnies qui travaillent à développer des sources alternatives d’énergies renouvelables. Malheureusement, personne ne m’a posé la question…

En faisant mes propres recherches, j’ai quand même réussi à dénicher sur les sites de ces institutions financières deux options qui me semblaient intéressantes à première vue, soit deux CPG socialement responsables qui contiennent, justement, les compagnies Loblaw et Suncor Énergie (sables bitumineux) !

Les prospectus de ces produits décrivent les placements comme étant socialement responsables. Ces produits contiennent les compagnies jugées les meilleures de leurs catégories en termes de responsabilité sociale et d’engagement envers l’environnement. Pourtant, alors qu’il regorge de données financières, aucune mesure de nature environnementale ou sociale n’est fournie. A défaut d’avoir plus d’information, on est donc forcé de croire le prospectus sur parole…

C’est tout de même étonnant qu’en 2016, avec l’abondance de toutes sortes de données et des consommateurs de plus en plus avertis, les procédures menant à l’achat de produits financiers ne prennent toujours pas en compte, dans la plupart des cas, les préoccupations d’ordre environnementales et sociales des investisseurs et leurs besoins d’informations.

À bon entendeur, salut !

Anonyme


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>