Zooshare: investir et cesser de gaspiller les déchets

Zooshare: investir et cesser de gaspiller les déchets

Parlez-nous de ZooShare, ce que vous faites, les questions sociales/environnementales que vous souhaitez résoudre et le modèle d’affaires que vous utilisez pour réussir.

Lorsque la plupart des personnes pensent aux gaz à effet de serre et au changement climatique, elles s’imaginent que les premiers responsables sont les cheminées et la circulation… Peu d’entre elles savent que les Canadiens gaspillent une valeur de 31 milliards $ en nourriture chaque année, et que, dans un site d’enfouissement, ce gaspillage alimentaire émet du méthane (21 fois pire que le C02) et contribue au changement climatique. Chez ZooShare, nous tentons de démontrer qu’il n’y a rien de tel que des déchets, seulement des ressources gaspillées. Notre projet prévoit la première installation biogaz en Amérique du Nord – elle transformera les excréments du zoo de Toronto ainsi que les déchets alimentaires locaux en énergie pour le réseau électrique de l’Ontario. L’installation produira suffisamment d’énergie pour alimenter 250 foyers chaque année et permettra de réduire les gaz à effet de serre équivalant à 10 000 tonnes de C02 par an. Ce qui reste est un engrais riche en éléments nutritifs qui sera utilisé pour la culture de plantes et de légumes. Pour financer ce projet, nous mettons à profit nos partisans locaux; l’année dernière, nous avons vendu 2,2 millions $ en obligations qui sera utilisé à partir du mois de mai pour la construction de l’installation. Aujourd’hui, nous offrons une autre série d’obligations qui rapporte 5 % par année pendant cinq ans (plus d’un quart de million a déjà été vendu). Ces obligations seront utilisées pour rembourser un prêt de notre partenaire technologique après la construction de l’installation biogaz. Il n’y a donc aucun risque associé à la construction.

Unknown-1

Comment des particuliers peuvent-ils investir dans ZooShare? (Toute personne peut-elle investir ou faut-il être un investisseur qualifié?)

Tous peuvent investir dans ZooShare (particuliers, sociétés ou fondations) pourvu qu’ils résident en Ontario et qu’ils deviennent membres de notre coopérative au coût de 10 $. Les obligations peuvent être achetées en ligne sur www.zooshare.ca, ou vous pouvez télécharger le formulaire sur notre site Web et nous envoyer un chèque par la poste.

Quelles sont les conditions de l’investissement?

Les fonds seront détenus dans un compte de garantie bloqué jusqu’à ce que la construction de l’installation soit complétée en décembre 2016 (accumulant 0,5 % d’intérêts) moment auquel débutent l’intérêt de 5 % et le terme de 5 ans. Les intérêts accumulés dans le compte seront payés à partir du premier versement annuel de 5 %. Les obligations achetées avec ce placement seront de rang égal avec les autres, mais derrière toutes les obligations déjà émises et tout financement principal de la dette.

Est-ce que l’investissement est admissible au REER ou au CELI?

Les obligations ZooShare ne sont pas admissibles à un compte REER ou CELI à l’heure actuelle. Ils le seront très probablement dès que la construction de l’installation sera complétée. À ce moment-là, une évaluation indépendante par une société de services financiers sera utilisée pour garantir un avis juridique sur l’éligibilité des obligations ZooShare. Cet avis juridique sera disponible à tous ceux qui voudraient transférer leurs obligations dans un compte enregistré. Toutefois, il n’y a aucune garantie que votre institution financière vous permettra de placer vos obligations dans votre compte enregistré.

Avez-vous mesuré l’impact de votre travail jusqu’à présent et pourriez-vous nous en parler?

Nous n’avons pas mesuré l’impact de notre travail. Toutefois, nous percevons notre travail comme faisant partie du mouvement croissant d’investissement responsable ou d’impact de l’investissement. De plus en plus de personnes veulent aligner leurs portefeuilles à leurs valeurs… Quoi de mieux que de le faire en soutenant la mission d’un projet local d’énergie renouvelable? Un de nos membres, Don, décrit ZooShare de la façon suivante : « Pour nous, [le but d’avoir une obligation ZooShare] n’était pas tellement le rendement, mais plutôt la participation à un projet environnemental innovant, créatif et positif ayant une grande visibilité. Nous aimons que [l’installation biogaz ZooShare] sera dans un lieu public (au zoo) où des millions de personnes verront de quelle façon est produite l’énergie. Cela suscitera des réflexions sur la façon dont l’énergie est produite et consommée. Je sais que nous amènerons nos petits-enfants au zoo de nouveau et nous serons en mesure de pointer l’installation et de leur dire, “nous avons contribué à rendre cela possible” et “nous pouvons faire du monde un endroit meilleur” ».

Unknown-2


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>